Le palmarès des éditeurs de logiciel Français

Truffle 100 le classement (Top 100) des éditeurs de logiciels français par Truffle Capital

Votre Compte. C'est Gratuit!

2009


Vidéo: Interview Nathalie Kosciusko-Morizet





Editorial - Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-MorizetLe logiciel est à la fois le cœur technique de la société numérique et le poumon économique d’une industrie agile et rapide. Sa force réside dans le fait que sa réussite économique et son expansion conditionnent celles de tous les autres secteurs de l’économie.

Le Logiciel est peut-être l’exemple le plus accomplit de l’économie de l’intelligence. C’est lui qui innerve la machine, et permet à l’homme de lui parler et d’inventer les usages qui peuvent exploiter la puissance toujours plus grande des machines.

Les sociétés françaises du Logiciel disposent à mes yeux de quatre vertus, qu’il convient de préserver et qui sont bien visibles dans la présente étude :

Elles sont créatrices d’emploi et de richesse. Parce que l’investissement majeur d’une société de logiciels, c’est l’humain, et parce que les besoins et la marge de progression du marché, en France comme à l’international, est encore phénoménale.

Elles permettent aux usages d’Internet et de l’informatique de diffuser dans la société et de simplifier nos vies quotidiennes.

Elles apportent des gains de productivité et de la compétitivité aux entreprises françaises qui sont, grandes ou petites, toutes confrontées à une compétition internationale féroce.

Elles maintiennent sur notre territoire une expertise et une compétence sur un champ critique de connaissance et sont, en ce sens, les garantes de la souveraineté technologique de notre pays.

Cette étude montre bien par ailleurs que les entreprises françaises du secteur du logiciel n’ont pas atteint, dans leur grande majorité, la taille critique qui pourrait leur permettre de se protéger contre des rachats étrangers et d’envisager sereinement un développement à l’international. C’est pourquoi je veux leur faciliter l’accès à la commande publique, en faisant largement connaître auprès d’elles et des acheteurs publics la possibilité prévue par la Loi de Modernisation de l’Economie de leur réserver 15% d’un marché public. Cette possibilité représente un vrai pas en avant sur le chemin d’un SBA à la française, et je compte sur l’administration pour la mettre en œuvre systématiquement, dans un esprit d’efficacité et de cohérence de l’action publique.

Nathalie Kosciusko-Morizet

Bernard-Louis Roques et Nathalie Kosciusko-Morizet

 

Bernard-Louis RoquesLa vague de la consolidation qui a déferlé en 2007 a continué de faire des ravages l'an dernier : en 2 ans pas moins de 11 sociétés parmi les plus importantes ont disparu du Truffle 100 pour cause de rachat par des éditeurs américains, allemands ou anglais.

La crise n’arrange rien. Pourtant, face à des perspectives de croissance sans cesse révisées à la baisse, la grande majorité des éditeurs restent offensifs et ripostent notamment en développant de nouvelles offres comme par exemple le Saas («Software as a Service»).

Aujourd’hui, les technologies de l’information et de la communication sont devenues le principal facteur d’amélioration de la productivité des entreprises en France et, en dépit de l’adversité, les éditeurs continuent de créer des emplois qualifiés (effectif de R&D = 10 000 personnes en 2008), d’investir massivement (700 millions d’euros en 2008), de générer des profits (la rentabilité nette de 7,6% du chiffre d’affaires) et de payer des impôts conséquents (l’IS payé équivaut au budget d’Oseo en avances remboursable).

Les acteurs du logiciel français réunissent tous les atouts pour mériter une vraie politique industrielle… à commencer par l’aménagement du statut de JEI, qui pousse les éditeurs à se vendre au bout de 8 ans, ou à travers la mise en place d’un véritable Small Business Act, mesure qui caracole depuis 3 ans en tête des attentes des éditeurs français et européens. Ce SBA est une mesure anti-crise idéale : créatrice d’emplois, à coût budgétaire nul, qui permet aux administrations de faire des économies tout en gagnant en productivité. Elle permettra aussi aux éditeurs nationaux de devenir consolidateurs plutôt que cibles… Qu’attend-on ?

Cette 5ème édition du Truffle 100, publié par Truffle Capital, le CXP et avec le soutient de Syntec Informatique, n’a d’autre objectif que de servir utilement la cause de l’industrie du logiciel.

Bernard-Louis Roques

Bernard-Louis Roques





Chiffre d'Affaires


Chiffres de l'industrie du logiciel, 2009, analyse du marché du logiciel

La vague de la consolidation qui a déferlé en 2007 a continué de faire des ravages l'an dernier : en 2 ans pas moins de 11 sociétés parmi les plus importantes ont disparu du Truffle 100 pour cause de rachat par des éditeurs américains, allemands ou anglais.

La crise n’arrange rien. Pourtant, face à des perspectives de croissance sans cesse révisées à la baisse, la grande majorité des éditeurs restent offensifs et ripostent notamment en développant de nouvelles offres comme par exemple le Saas («Software as a Service»).

Sur la lancée de 2007, la consolidation est restée intense en 2008

CA global = 5,7 milliards d’€
contre 5,8 milliards d’€ l’an dernier

75 sortants suite à des rachats (4 rachetés par des sociétés étrangères). Ces 5 sortants représentaient un CA de 754 millions d'euros.

En 2 ans, 11 éditeurs ont disparu du Truffle 100, rachetés par des sociétés étrangères dont

  • en 2007 : le n°2 BUSINESS OBJECTS et le n°8 CARTESIS,
  • en 2008 : les numéros 3 GL TRADE et 4 ILOG

CA édition = 3,8 milliards d’€
contre 3,7 milliards d’€ l’an dernier

Les 5 sortants représentaient un CA édition de 371 millions d'€.

CA Edition (en milliards d’€)

croissance des éditeurs de logiciel, 2009

Les écarts se resserent

CA Edition du 100ème Editeur du classement
2004 2005 2006 2007 2008
1 2,5 2,8 3,7 4,5
CA Edition du 50ème Editeur du classement
4

7

9

11

11,5

CA mieux réparti
Pondération du CA Edition

En % du CA total 2005 2006 2007 2008

Poids des 20 premiers

85%

84%

79%

75%

10 premiers

75%

75%

68%

66%

5 premiers

64%

64%

56%

56%

3 premiers

56%

56%

79%

75%

Une industrie dynamique

Variation du CA
(Edition nombre d’éditeurs)  
2006 2007 2008
en croissance

86%

84%

87%

en décroissance

12%

11%

13%

  • 27 éditeurs ont progressé dans le classement (29 en 2007)
  • 7 ont conservé leur place (16 en 2007)
  • 49 ont perdu au moins une place (39 en 2007)
  • 5 éditeurs rachetés (6 en 2007)

Dépendance aux marchés boursiers (Nombre de sociétés cotées en bourse)

2004 2005 2006 2007 2008
16 23 25 27 30

La moitié des 50 plus gros éditeurs sont cotés, dont les 10 premiers.


R&D


Secteur créateur d’emplois, en dépit de la consolidation

Effectif total

2006 2007 2008

50 157

50 853

51 184

Effectif des éditeurs rachetés :

  • en 2008 : 4 376
  • en 2007 : 6 168

Effectif R&D

2005 2006 2007 2008

6 900

9 933

9 919

10 080

Effectif des éditeurs rachetés :

  • en 2008 : 865
  • en 2007 : 1 639

Poids des premiers éditeurs

(% de l'effectif R&D total) 2006 2007 2008

20 premiers

79%

78%

75%

10 premiers

68%

66%

64%

5 premiers

61%

57%

52%

3 premiers

51%

49%

51%

Faible propension à la délocalisation

Pourcentage d’éditeurs n’envisageant pas une délocalisation de leur R&D

2005 2006 2007 2008

67%

73%

71%

68%

Raisons évoquées :

  • Pour 60% «La R&D est au coeur de notre activité» (44% en 2008)
  • 64% des éditeurs prévoient une augmentation des investissements (71% en 2007)

Force de frappe en R&D

700 millions d’€ investis en 2008


Rentabilité


2004 2005 2006 2007 2008

8,6%

9,3%

11,4%

11,4%

7,6%

Total RN en M€ : 432 contre 456 en 2007 et 483 en 2006

Concentration des profits

En % du résultat total 2005 2006 2007 2008

5 premiers

81%

90%

55%

84%

3 premiers

67%

70%

62%

79%

Le palmarès Truffle 100 est réalisé à partir d’une enquête par questionnaire. Les entreprises participantes ont déclaré respecter les critères de participation.

Le Palmarès a été réalisé sur la base des données transmises par chaque entreprise participante, éventuellement complétées dans certains cas par des sources extérieures. Certaines données, de nature confidentielle, sont traitées uniquement de façon agrégée.

Les auteurs ont réalisé ce Palmarès au mieux vis à vis du risque d’erreur inhérent à toute parution de même nature.

Réalisation & études : Catherine Brault, le CXP, 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris, cbrault@lecxp.com

Directeur de publication : Bernard-Louis Roques, Truffle Capital, 25 rue Marboeuf, 75008 PARIS, bernie@truffle.com

Si vous souhaitez participer à la prochaine édition du Truffle 100, inscrivez-vous sur www.truffle100.com


Poids des régions


Poids des régions


Tendances


les enjeux


Le Palmarès


Rang Entreprise Région CA «édition» 2008 (1) CA total 2008 Effectif total 2008 Effectif R&D
1 DASSAULT SYSTEMES IDF bourse 1 334,8 1 334,8 7 875 3 500
2 SOPRA GROUP - AXWAY IDF bourse 312,6 1 129,5 12 450 1 100
3 CEGID RA bourse 214,0(2) 248,5 2 200 520
4 LINEDATA SERVICES IDF bourse 160,7 160,7 920 175
5 GFI INFORMATIQUE IDF bourse 120,0 768,1 9 876 160
6 AVANQUEST SOFTWARE IDF bourse 116,4 116,4 594 200
7 GENERIX GROUP NPDC bourse 75,0 75,0 600 170
8 ESI GROUP IDF bourse 70,2 70,2 685 200
9 CEGEDIM ACTIV (Groupe Cegedim) NPDC bourse 60,0* 62,2* 430* 250*
10 BERGER-LEVRAULT(3) MP bourse 59,4 82,0 800 200
11 GROUPE SAB IDF   45,0 45,0 490 305
12 INFOVISTA IDF   44,9 44,9 260 86*
13 VIVEO IDF   42,0 46,0 426 170
14 FIDUCIAL INFORMATIQUE RA bourse 41,0 45,0 400 84
15 ORSYP IDF   32,3 32,3 250 55
16 LEFEBVRE SOFTWARE PACA   31,7 31,7 282 54
17 CYLANDE NPDC   29,2 35,5 433 118
18 EBP INFORMATIQUE IDF   28,0 28,0 320 65
19 GROUPE CEGI IDF   27,8 101,5 470 70
20 MISSLER SOFTWARE IDF   27,4 27,4 220 80
21 DL SOFTWARE IDF bourse 27,3 34,5 298 79
22 ESKER RA bourse 26,6 26,6 252 49
23 CAST IDF bourse 26,1 30,1 230 50
24 SOFTWAY MEDICAL PACA bourse 24,9 28,5 209 57
25 BODET PDL bourse 24,5 49,0 530 47
26 COHERIS IDF bourse 24,3 32,2 323 56
27 GROUPE JVS CA   23,6 26,7 343 34
28 A-SIS RA   23,0 23,0 200 27
29 EMAILVISION IDF bourse 21,8 21,8 160 20
30 IGE + XAO MP bourse 21,6 21,6 355 149
31 PLANISWARE IDF   21,5 21,5 116 25
32 SYSTAR IDF bourse 19,6 19,6 140 45
33 ITESOFT LR bourse 19,4 19,4 158 45
34 EVER TEAM RA   17,4 17,4 255 39
35 GROUPE SIGMA PDL   17,0 45,0 650 55
36 STS GROUP IDF bourse 16,6 16,6 85 25
37 ORDIROPE RA   15,8 15,8 118 31
38 DIMO GESTION RA   15,7 15,7 185 35
39 4D IDF   15,3 15,3 130 47
40 PROGINOV PDL   14,9 14,9 106 65
41 ESTEREL TECHNOLOGIES IDF   14,7 14,7 130 43
42 EFRONT IDF bourse 14,7 14,7 130 23
43 HARDIS RA   14,4 44,0 482 54
44 ACA IDF   14,0 14,0 90 12
45 CIRIL RA bourse 14,0 14,1 130 40
46 ACCESS COMMERCE MP bourse 12,8 12,8 100 22
47 SNEDA PDL   12,4 12,4 129 49
48 HARVEST IDF bourse 12,2 12,2 118 60
49 QUALIAC IDF   11,6 13,1 124 68
50 DATAFIRST RA   11,5 11,5 120 31
51 IRIUM PC   11,5 12,9 136 31
52 ITN IDF   11,4 11,4 104 27
53 PROLOGUE IDF bourse 11,4 32,0 300 35
54 LASCOM IDF   11,2 12,0 90 16
55 NETASQ PDL   11,0 14,0 75 30
56 CASSIOPAE IDF   11,0 11,0 80 32
57 STAFF AND LINE IDF bourse 10,8 11,3 84 15
58 SOLWARE RA   10,5 12,7 120 20
59 VIGNON INFORMATIQUE (France) PDL   10,4 12,0 140 55
60 DIVALTO ALS   10,1 10,1 75 37
61 GROUPE COGESER MP   10,0 11,0 84 16
62 FIMASYS IDF   10,0 10,0 76 22
63 IGA IDF   10,0 11,0 120 15
64 DICTAO IDF   8,5 8,5 76 45
65 SYDEL BRE   8,0 15,2 150 30
66 A2IA IDF   8,0 8,0 54 35
67 DOCUBASE SYSTEMS (Groupe Tessi) IDF   8,0 8,0 85 20
68 DOUBLE TRADE (Reed Business Information) IDF   7,9 8,1 50 4
69 GEENSYS IDF   7,9 22,2 300 40
70 SYSTRAN IDF bourse 7,7 7,7 60 43
71 ETAP-ON-LINE IDF   7,5 7,5 70 35
72 BUSINESS DOCUMENT IDF   7,2 7,2 53 22
73 CARL SOFTWARE RA   7,0 7,0 61 15
74 GEOCONCEPT IDF   6,8 8,0 75 24
75 DEAL INFORMATIQUE AQU   6,5 6,5 65 25
76 WEDIA IDF   6,5 6,5 55 13
77 SEFAS INNOVATION IDF   6,5 10,4 87 24
78 ARPÈGE PDL   6,3 6,7 80 18
79 EFFISOFT IDF   6,3 6,3 61 8
80 FUTURMASTER IDF   6,3 6,3 45 13
81 W4 IDF   6,2 6,2 60 15
82 CLIP INDUSTRIE PACA   6,2 6,2 65 8
83 IVALUA IDF   6,2 6,2 51 10
84 LINAGORA IDF   6,0 11,5 150 20
85 INFOTEL IDF bourse 5,8 88,5 708 10
86 ID SYSTEMES AQU   5,7 5,9 63 17
87 DYNASYS ALS   5,6 5,6 42 18
88 PRIOS GROUPE PDL   5,6 7,4 78 38
89 PRISME IDF   5,5 5,5 54 14
90 DDS LOGISTICS IDF   5,5 5,5 65 25
91 ACTEOS NPDC bourse 5,3 12,3 98 39
92 ARCAD SOFTWARE RA   5,3 5,3 61 21
93 OCTIME AQU   5,2 5,2 48 7
94 ISILOG IDF   5,2 5,2 73 44
95 SYSLOAD SOFTWARE IDF   5,1 5,1 34 12
96 EUDOWEB IDF   5,0 5,0 57 7
97 HOLY-DIS IDF   4,8 4,8 55 20
98 SYLOB MP   4,6 5,1 75 20
99 SYSPERTEC COMMUNICATION IDF   4,5 4,5 24 9
100 DENY ALL IDF   4,5 4,5 35 17